Cameroun: Atelier national du 16 au 18 mai

Le gouvernement du Cameroun, à travers la Cellule d’Appui à l’Ordonnateur National du FED (CAON-FED) et en partenariat avec le Comité de Liaison Europe-Afrique-Caraïbes-Pacifique (COLEACP), organise du 16 au 18 mai à Douala, un atelier spécifiquement dédié aux acteurs du secteur horticole camerounais à savoir : les producteurs, les entreprises, les exportateurs et les transformateurs des fruits et légumes.

L’objectif de cet atelier est d’identifier les facteurs clés de développement des filières des fruits et légumes performantes,  dans un contexte de lancement de nouveaux partenariats public-privé et de mise en œuvre du programme nouveau Fit For Market, placé sous la gestion du COLEACP. Il importe de relever que le Cameroun a bénéficié ces quinze (15) dernières années de quatre (04) programmes du COLEACP, ce qui lui a permis d’améliorer la conformité, la compétitivité et la durabilité des fruits et légumes exportés vers les marchés européens, de renforcer les capacités des structures locales d’appui aux entreprises du secteur afin de garantir la disponibilité et l’accessibilité des produits horticoles et, d’accompagner les services publics dans l’amélioration du système national de contrôles sanitaires et phytosanitaires.


Cependant, de nombreux problèmes et contraintes persistent et ne permettent toujours pas aux producteurs Camerounais d’accroître le niveau et la qualité de leurs productions afin de satisfaire la demande croissante en fruits et légumes. Il s’agit entre autres, des difficultés d’infrastructures de mise en marché des produits, d’accès à l’information, aux intrants, aux matériels et équipements, toutes choses qui appellent la mise en place d’une véritable stratégie de développement du secteur horticole.

Le présent atelier est un moment privilégié pour les acteurs et opérateurs du secteur horticole (petits producteurs, groupes de producteurs, organisations paysannes et PME de la filière fruits et légumes) de s’imprégner de la nature, des arrangements institutionnels, des modalités de mise en œuvre et, des conditions d’éligibilité au programme « Fit for Market » afin de bénéficier du soutien de cet instrument pour améliorer leur niveau de satisfaction d’une part, et pour engager des discussions en vue d’un soutien complémentaire du comité pour la résolution des préoccupations relatives à (i) l’amélioration qualitative et compétitive des filières « ananas » et « mangues » du secteur horticole du Cameroun, (ii) l’activation d’un processus d’élaboration d’une stratégie de diversification des produits horticoles porteurs de croissance, des bassins de production et des marchés de ces produits et, (iii) la recherche des financements nécessaires pour l’implémentation de la stratégie élaborée.

Les marchés destinataires des produits horticoles camerounais, qu’ils soient européens, locaux ou régionaux, réservent de nouveaux potentiels à ces filières. L’offre mondialisée est toutefois ultra compétitive et donc très concurrentielle. Seules les entreprises, producteurs, exportateurs, transformateurs  au Cameroun,  qui répondent aux exigences de la demande en matière de mise en conformité aux normes, de fiabilité, de quantité et de qualité des produits, pourront bénéficier des futurs développements prévus. L’autre défi est de s’assurer que le transfert des progrès réalisés dans les filières d’exportation continue à être facilité sur le plan local. Autant d’enjeux qui feront l’objet des discussions attendues entre le 16 et 18 mai prochains.

L’Atelier aura lieu à l’Hôtel la Falaise de Bonanjo, à Douala du 16 au 18 mai 2017.

Voir l’agenda de l’atelier