Togo: ateliers nationaux et régionaux dédiés à la filière fruits et légumes (4-6 avril)

Le Ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de l’Hydraulique de la République Togolaise, le Secrétariat Général du Groupe des Etats ACP et le COLEACP organisent conjointement du 4 au 6 avril à Lomé des ateliers d’information et d’échanges nationaux et régionaux.

L’objectif de ces ateliers est d’identifier les facteurs clés de développement de filières fruits et légumes performantes, dans un contexte de lancement de nouveaux partenariats public-privé et de mise en œuvre du programme Fit For Market géré par le COLEACP.  Des délégations issues des pays membres de l’UEMOA (Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Guinée Bissau, Mali, Niger, Sénégal, Togo) ainsi que du Cap Vert, de la Guinée Conakry et de la Mauritanie, partageront leurs expériences afin d’identifier les actions prioritaires à mener en termes de renforcement de capacités, d’infrastructures et d’équipements.

Les exportations de fruits et légumes du Togo vers l’UE ont plus que doublé au cours des 10 dernières années tandis que les exportations de la zone UEMOA sur la même période augmentaient de près de 30 % grâce à une diversification en termes de productions et de marchés. La mangue, le melon/la pastèque, la noix de coco et le haricot vert ont déjà ouvert la voie à des schémas plus inclusifs, résilients et durables. Les investissements des entreprises locales et internationales dans le secteur agricole de ces pays ont augmenté, encouragés par une meilleure gouvernance, des environnements commerciaux plus favorables (avec notamment une intégration régionale accrue), la libéralisation des échanges et une expansion des réseaux de communication et de transport. 

Les marchés destinataires, qu’ils soient européens, locaux ou régionaux réservent de nouveaux potentiels. L’offre mondialisée est toutefois ultra compétitive et donc très concurrentielle. Seuls les producteurs, exportateurs, en Afrique de l’Ouest en particulier, qui répondent aux exigences de la demande en matière de mise en conformité aux normes, de fiabilité, de quantité et de qualité des produits, pourront bénéficier des futurs développements prévus. L’autre défi est de s’assurer que le transfert des progrès réalisés dans les filières d’exportation continue à être facilité sur le plan local. Autant d’enjeux qui feront l’objet des discussions attendues entre le 4 et le 6 avril prochains.

Le premier atelier sera national. Il s’intitule « Mise en œuvre d’un plan d’action pour le développement de la filière fruits et légumes togolaise ». Il sera officiellement ouvert le 4 avril à 9h par Dr Hélène Nèmè BALI, Secrétaire Générale représentant le Ministre de l’Agriculture de l’Elevage et de l’Hydraulique de la République Togolaise. 

Le lendemain 5 avril, le second atelier (régional) intitulé « Ensemble pour la performance des filières fruits et légumes ouest-africaines », sera officiellement ouvert.

Les deux ateliers ont lieu à l’hôtel Concorde et sont organisés sur invitation.  Les résultats des ateliers feront l’objet d’une communication spécifique.  

Voir l’agenda de l’atelier régional

Voir l’agenda de l’atelier national