FOCUS: SIERRA LEONE

L’intelligence collective est un des grands principes qui guident les actions du COLEACP. L’association s’engage avec ses membres dans une démarche d’amélioration continue replaçant l’humain au centre des attentions afin d’en faciliter l’apprentissage et la performance. Parallèlement le COLEACP encourage et facilite, partout où c’est possible, les partenariats quand ils sont au service de la compétitivité et de la durabilité d’une filière agricole. L’exemple de l’action du COLEACP en Sierra Leone est une illustration récente et concrète de cette démarche.

En Mai 2018, le COLEACP ainsi que trois importateurs européens de fruits et légumes (belge, français et anglais) étaient invités à participer à une première mission exploratoire en Sierra Léone, organisée par Brussels Airlines Cargo. Objectif : analyser ensemble le potentiel d’adaptation de la production actuelle par rapport aux besoins croissants du marché européen en produits ethniques, frais et sains tels que les légumes (légumes feuilles, piments, poivrons, gombo, aubergine). L’intention de Brussels Airlines Cargo étant ici double : augmenter le remplissage de ses espaces cargos sur les trajets retour et participer au développement d’un secteur horticole compétitif en Sierra Léone.

La mission a en outre permis au COLEACP, dans le cadre de son programme « Fit For Market » :

  • d’identifier le meilleur moyen d’appuyer les entreprises exportatrices à se conformer aux exigences réglementaires et commerciales de l’UE, conformément aux besoins des importateurs intéressés ;
  • d’analyser les besoins spécifiques des marchés locaux ;
  • de rencontrer les représentants des services du Ministère du commerce et du Ministère de l’agriculture, et de les informer sur l’évolution des réglementations européennes en matière phytosanitaire ainsi que sur le système d’enregistrement des exportateurs (REX).

Depuis mai, l’implication et l’imbrication des différentes parties prenantes du secteur privé et du secteur public ont été telles, qu’un plan d’action national de développement de la filière fruits et légumes sera mis en œuvre en 2019, basé tant sur l’accès aux marchés locaux qu’internationaux.

Sur le terrain, le COLEACP a déjà reçu huit demandes d’accompagnement d’entreprises exportatrices, de coopératives de producteurs et de prestataires de services ainsi qu’une demande officielle du Ministère de l’Agriculture Sierra-Léonais de renforcement de capacités en matière de contrôle et certification SPS. Les activités de renforcement des capacités dans les entreprises ont commencé par la formation de plusieurs responsables techniques aux principes de base de la protection intégrée des cultures. Par la même occasion, un expert local a été encadré par un formateur régional afin de renforcer son domaine d’expertise. En janvier, des inspecteurs Sierra-Léonais, en charge des contrôles phytosanitaires bénéficieront d’une formation régionale organisée par le COLEACP au Sénégal.

Côté partenariats, des passerelles sont envisagées avec le programme SIERRA LEONE AGRO PROCESSING de la Banque Mondiale et avec l’Union européenne dans le cadre de ses interventions futures en matière de diversification horticole.