Appel à manifestation d’intérêt

AVIS DE MARCHÉ ÉMIS PAR LE COLEAD

Dans le cadre de la mise en œuvre de ses programmes, le COLEAD a développé un large réseau d’experts rigoureusement sélectionnés par le biais de procédures d’appel d’offres. Le COLEAD publie régulièrement des avis de marché invitant les prestataires de services à manifester leur intérêt sous la forme d’un dossier de candidature en ligne. Il est conseillé aux prestataires de services de consulter régulièrement cette page pour vérifier les appels à manifestation d’intérêt (AMI) en cours.

APPELS OUVERTS À LA MANIFESTATION D’INTÉRÊT

visage-inverse

Le COLEAD lance un nouvel avis de marché de services qui concerne le « Services d’appuis pédagogiques dans le développement et la digitalisation de l’offre de formation du COLEAD et de ses programmes »
réf : COLEAD/AO/231258

Vous trouverez ci-dessous, toutes les informations relatives à cet avis de marché, y compris les termes de références (point 8. Description du marché).

Veuillez noter que seuls les candidats retenus au cours de cette première phase seront invités à soumissionner pour l’appel d’offres qui suivra. Il est donc impératif de répondre à cet appel à manifestations d’intérêt via l’envoi de votre dossier de candidature (point 14) si vous souhaitez avoir l’opportunité de figurer sur la liste restreinte.

La date limite de réception des candidatures pour cet appel d’offres est le jeudi 09 février 2023.

Conseil : afin d’éviter les éventuels problèmes liés à la transmission, aux fuseaux horaires, aux bugs informatiques ou à la connexion, il est vivement conseillé aux candidats de compléter leur dossier de candidature suffisamment à l’avance. Les dossiers réceptionnés après l’échéance seront rejetés.

Aucun pour le moment.

APPELS À MANIFESTATION D’INTÉRÊT À L’ÉTUDE

AO 221265 – Services d’appui à la communication et à la visibilité du COLEACP et de ses programmes – Conception graphique – (Date de publication : 07/11/2022) – (liste restreinte 15/12/2022)

AO 221266 – Services d’appui à la communication et à la visibilité du COLEACP et de ses programmes – Révision, relecture et production de communications écrites- (Date de publication : 09/09/2022) – (liste restreinte 13/10/2022)

feuille orange_gauche_ligne

ANCIENS APPELS À MANIFESTATION D’INTÉRÊT

  • AO 221261 – Soutien au COLEACP et à ses partenaires-bénéficiaires pour améliorer la compétitivité du secteur agroalimentaire sur les marchés nationaux, régionaux et internationaux (avec un accent particulier sur l’UE27/Royaume-Uni) par le biais de l’intelligence de marché – NOTIFIÉ
  • AO 221241 – Soutien à l’équipe du COLEACP pour la mise en œuvre et le suivi des activités du programme du COLEACP dans la région des Caraïbes (à l’exception de la République dominicaine) – NOTIFIÉ
  • AO 211223 – Soutien à l’équipe du COLEACP pour la mise en œuvre et le suivi des activités du programme du COLEACP dans les pays insulaires du Pacifique – NOTIFIÉ
  • AO 211222 – Soutien à l’équipe du COLEACP pour la mise en œuvre et le suivi des activités du programme du COLEACP en Guinée-Bissau – NOTIFIÉ
  • AO211218 – Appui au renforcement de la compétitivité et de la conformité de l’industrie horticole ACP aux exigences réglementaires et/ou privées des marchés nationaux, régionaux et internationaux par la formation et l’assistance technique dans les domaines de la sécurité alimentaire et de la santé des plantes – NOTIFIÉ
  • AO211217 – Appui au renforcement de la compétitivité et de la conformité des secteurs horticoles ACP aux exigences réglementaires et privées des marchés nationaux, régionaux et internationaux par la formation et l’assistance technique dans les domaines de la production/transformation agricole et de la gestion environnementale) – NOTIFIÉ
  • AO 211205 – Services d’appui à la communication pour le COLEACP et ses programmes – Interprétation/traduction simultanée, sur site et à distance – NOTIFIÉ
  • AO 211196 – Appui à l’équipe du COLEACP pour la mise en œuvre et le suivi des activités du programme du COLEACP au Rwanda (post date 13/04/2021) – NOTIFIÉ
  • AO 211195 – Appui à l’équipe du COLEACP pour la mise en œuvre et le suivi des activités du programme du COLEACP en République Dominicaine (post date 13/04/2021) – NOTIFIÉ
  • AO 211194 – Appui à l’équipe du COLEACP pour la mise en œuvre et le suivi des activités du programme du COLEACP au Zimbabwe (post date 13/04/2021) – NOTIFIÉ
  • AO 211193 – Appui à l’équipe COLEACP pour la mise en œuvre et le suivi des activités du programme COLEACP au Nigeria (post date 13/04/2021) – NOTIFIÉ
  • AO 211181 – Appui à la COLEACP et à ses partenaires bénéficiaires pour renforcer la compétitivité du secteur agroalimentaire ACP sur les marchés nationaux, régionaux et internationaux (avec un accent particulier sur l’UE27/UK) par le biais de l’intelligence commerciale/du marché et d’une information et d’une communication actualisées améliorées (post date 16/02/2021) – NOTIFIÉ
  • AO 201176 – Services d’appui à la communication et à la visibilité des programmes du COLEACP – Conception graphique et réalisation de supports d’information et de communication (date d’affichage : 24/11/2020) – NOTIFIÉ
  • AO 201175 – Appui au renforcement de la compétitivité du secteur horticole ACP et au respect des exigences réglementaires et privées des marchés nationaux, régionaux et internationaux par la formation et l’assistance technique dans les domaines de la gestion d’entreprise et des pratiques commerciales et sociales durables (date d’affichage 09/11/2020) – NOTIFIÉ
  • AO 201173 – Soutien visant à renforcer la compétitivité du secteur horticole des pays ACP et la conformité aux exigences réglementaires et privées des marchés nationaux, régionaux et internationaux par la formation et l’assistance technique dans les domaines des mesures sanitaires et phytosanitaires, de la production/transformation agricole et de la gestion de l’environnement (date d’affichage : 10/11/2020) – NOTIFIÉ
  • AO 201170 – Appui à l’équipe COLEACP pour la mise en œuvre et le suivi des activités du programme COLEACP en Tanzanie – NOTIFIÉ
  • AO 201169 – Soutien à l’équipe du COLEACP pour la mise en œuvre et le suivi des activités du programme du COLEACP en Ethiopie – NOTIFIÉ
  • AO 201168 – Soutien à l’équipe du COLEACP pour la mise en œuvre et le suivi des activités du programme du COLEACP dans les pays insulaires du Pacifique – NOTIFIÉ
  • AO 201167 – Soutien à l’équipe du COLEACP pour la mise en œuvre et le suivi des activités du programme du COLEACP en République Dominicaine – NOTIFIÉ
  • AO 201166 – Soutien à l’équipe du COLEACP pour la mise en œuvre et le suivi des activités du programme du COLEACP en Ouganda – NOTIFIÉ
  • AO 201164 – Services d’appui à la communication et à la visibilité des programmes du COLEACP et des membres et partenaires de l’association : Développement, soutien et maintenance frontale et/ou back-end de sites web et de plateformes – NOTIFIÉ
  • AO 201153 – Appui au développement d’outils de formation et de suivi dans les domaines liés à la qualité sanitaire et phytosanitaire, aux systèmes de production durables et aux pratiques sociales responsables – NOTIFIÉ
  • AO 201147 – Appui à l’équipe du COLEACP pour la mise en œuvre et le suivi des activités du programme du COLEACP au Ghana – NOTIFIÉ
  • AO 191135 – Services d’appui à la communication et à la visibilité du COLEACP et de ses programmes – Production de matériel d’information et de communication Photos et/ou Vidéos et/ou Animations audiovisuelles – NOTIFIÉ
  • AO 191134 – Services d’appui à l’information analytique et technique dans le domaine de la production végétale et de la protection des cultures pour faciliter la conformité de l’industrie horticole ACP aux exigences des marchés nationaux et internationaux – NOTIFIÉ
  • AO 191132 – Appui à l’équipe du COLEACP pour la mise en œuvre et le suivi des activités du programme COLEACP en Guinée (Conakry) – NOTIFIÉ
  • AO 191131 – Appui à l’équipe COLEACP pour la mise en œuvre et le suivi des activités du programme COLEACP à Madagascar – NOTIFIÉ
  • AO 191130 – Appui à l’équipe du COLEACP pour la mise en œuvre et le suivi des activités du programme du COLEACP en Sierra Leone – CANCELD (Date d’affichage 05/11/2019 – procédure non aboutie)
  • AO 191129 – Appui à l’équipe COLEACP pour la mise en œuvre et le suivi des activités du programme COLEACP au Bénin et au Togo – NOTIFIÉ
  • AO 191128 – Appui à l’équipe du COLEACP pour la mise en œuvre et le suivi des activités du programme du COLEACP en Côte d’Ivoire – NOTIFIÉ
  • AO 191127 – Appui à l’équipe du COLEACP pour la mise en œuvre et le suivi des activités du programme du COLEACP au Suriname – NOTIFIÉ
  • AO 191126 – Appui à l’équipe du COLEACP pour la mise en œuvre et le suivi des activités du programme du COLEACP au Brukina Faso et au Mali – NOTIFIÉ
  • AO 191125 – Appui à l’équipe COLEACP pour la mise en œuvre et le suivi des activités du programme COLEACP au Cameroun – NOTIFIÉ
Termes de référence

1. Intitulé du marché

Services d’appuis pédagogiques dans le développement et la digitalisation de l’offre de formation du COLEAD et de ses programmes.
Réf : COLEAD/AO/231258

2. Lieu d’exécution

Les interventions requises seront principalement réalisées dans les locaux du prestataire. Néanmoins, des déplacements dans les pays partenaires pourront être nécessaires.

Selon le cas, les experts pourraient être invités à se rendre dans les différents bureaux du COLEAD si cela s’avère nécessaire (Bruxelles, Rungis, Nairobi, etc.).

3. Objet principal (code CPV)

Filières agro-alimentaires

4. Adresse générale du pouvoir adjudicateur

COLEAD
5 rue de la Corderie
CENTRA 342
94586 RUNGIS Cedex
France

5. Publication de l’Avis de Marché détaillé

Adresse Internet du pouvoir adjudicateur :
https://www.colead.link

6. Procédure

La publication du présent avis de marché lance la première phase de la procédure et a pour objectif de permettre aux candidats de manifester leur intérêt à soumissionner. Une première évaluation basée sur l’analyse des manifestations d’intérêt aboutira à l’établissement d’une liste restreinte des candidats jugés aptes à soumissionner.

Etapes de la procédure :
Phase 1

  1. Publication de l’avis de marché et transmission par les candidats de leur manifestation d’intérêt
  2. Constitution de la liste longue
  3. Présélection sur base du dossier de candidature
  4. Établissement de la liste restreinte

Phase 2

  1. Lancement de l’appel d’offres (envoi de dossiers de soumission aux candidats retenus sur la liste restreinte)
  2. Sélection sur base des dossiers fournis par les soumissionnaires
  3. Établissement de contrats cadre avec les soumissionnaire sélectionnés

Les prestataires retenus à la suite de la consultation se verront proposer un contrat cadre, précisant un taux de rémunération journalier maximum par expert proposé. Ce taux de rémunération pourra être différent de la proposition financière faite par le soumissionnaire.
De manière générale, les prestations des soumissionnaires retenus pourront débuter dès le jour de la signature du contrat cadre. Les interventions des soumissionnaires retenus pourront s’étendre jusqu’à la pleine consommation du budget prévu.

7. Contexte

Le COLEAD
Le COLEAD est une association interprofessionnelle sans but lucratif créée en 1973 dont l’objet est de faciliter et de mettre en œuvre toutes les actions permettant, directement et/ou indirectement, d’accroitre la contribution des filières agricoles, et horticoles en particulier, à l’atteinte des Objectifs de Développement Durable (ODD).
D’un point de vue opérationnel, le COLEAD est organisé en plusieurs départements correspondant aux domaines d’expertise interne du COLEAD : Assistance technique, Formation, Courtage en Recherche et Innovation, Analyse des marchés, Information et communication, Réglementations et Standards, Accès au financement, et Réseau et Alliances.

Fit for Market SPS : Renforcement des systèmes sanitaires et phytosanitaires du secteur horticole ACP
En décembre 2018, la Commission européenne (CE) et le COLEAD ont signé un contrat de subvention de quatre ans pour le programme « FFM SPS : Renforcement des systèmes sanitaires et phytosanitaires du secteur horticole ACP » (CRIS 401-899), avec un budget total de 15 millions d’euros, financé par le 11e Fonds européen de développement (FED).
Il s’inscrit dans le cadre du soutien européen aux politiques à moyen et long terme visant à renforcer les capacités productives, à stimuler l’innovation et à améliorer la durabilité et la compétitivité du secteur privé ACP.

L’objectif général de ce programme est de contribuer à la réduction de la pauvreté, d’améliorer la sécurité et la sûreté alimentaires, et d’assurer une croissance inclusive et durable en renforçant le secteur des exportations agroalimentaires des ACP. L’objectif spécifique du programme est d’assurer l’accès des petits producteurs, des groupements et organisations d’agriculteurs et des MPME ACP aux marchés internationaux et domestiques des fruits et légumes dans un cadre durable, en les aidant à prendre en compte les exigences de ces marchés, notamment en matière de sécurité alimentaire.

La mise en œuvre de ce programme vise à renforcer les capacités en matière de sécurité horticole et de santé végétale tant au niveau des acteurs du secteur privé (petits producteurs, groupes et organisations d’agriculteurs, MPME, etc.) qu’au niveau des autorités compétentes.) et au niveau des autorités compétentes. A cette fin, le COLEAD aide les bénéficiaires du programme à répondre aux exigences (réglementaires) du marché, y compris celles liées à la sécurité alimentaire. En outre, le COLEAD étudie les marchés de destination des fruits et légumes ACP, en particulier les marchés ACP locaux et régionaux, afin de mieux comprendre leur qualité et leur quantité.

Fit for Market Plus : Atténuation des impacts de la pandémie de COVID-19 en renforçant la durabilité du secteur horticole ACP
En novembre 2021, la CE et le COLEAD ont signé un contrat de subvention de cinq ans, « Fit For Market Plus – Mitigating the impacts of the COVID-19 pandemic by strengthening the sustainability of the ACP horticultural sector » (FED/2021/425-734) avec un budget total de 25 millions d’euros financé par l’Union européenne (UE) à la demande de l’Organisation des États ACP (OACPS) à travers le 11ème FED.

Fit For Market Plus (FFM+) apporte un soutien au secteur horticole des pays membres de l’OACPS. Il vise à maintenir et à améliorer la capacité des petits exploitants, des groupes d’agriculteurs et des MPME horticoles à accéder aux marchés nationaux, régionaux et internationaux grâce à l’intensification progressive et durable du secteur horticole, tout en s’adaptant aux changements de leur environnement opérationnel dus à la pandémie de la COVID-19 et à l’évolution du climat.

FFM+ a été conçu et sera mis en œuvre dans la continuité des programmes FFM et des résultats du plan d’action COVID-19 du COLEAD mis en place à partir de mars 2020. Le soutien de FFM+ a été conçu pour contribuer à la transition de l’agriculture ACP vers un système agricole et alimentaire plus durable, en intégrant les domaines d’actions prioritaires prévus par la stratégie de la ferme à la fourchette du Pacte vert de l’UE.
FFM+ va notamment :

  • Renforcer la capacité des petits exploitants, des groupes d’agriculteurs et des MPME horticoles à accéder aux marchés nationaux, régionaux et internationaux en se conformant aux exigences réglementaires et commerciales dans un cadre durable, tout en s’adaptant aux changements de leur environnement opérationnel dus à la COVID-19 ;
  • Veiller à ce que ces parties prenantes disposent des compétences et des outils commerciaux nécessaires pour poursuivre et améliorer leurs activités en renforçant leur capacité à gérer le changement et en facilitant leur accès au financement ;
  • Exploiter les opportunités de marché résultant des perturbations liées à la COVID-19, et surveiller les conditions et les exigences d’accès au marché et de compétitivité ;
  • Renforcer la capacité des autorités compétentes des pays ACP à soutenir le secteur agroalimentaire ;
  • Encourager l’innovation technique et la recherche afin de générer les connaissances, les compétences et les technologies nécessaires pour faciliter la transition de l’horticulture ACP vers des systèmes alimentaires plus durables ;
  • Rechercher et faciliter l’augmentation de l’impact de ses activités par le biais de partenariats.

FFM SPS et FFM+ font partie du programme annuel intra-ACP de coopération entre l’UE et l’OACPS. Les résultats attendus de FFM SPS et de FFM+ sont complémentaires et intégrés dans un cadre global de mise en œuvre du COLEAD visant à construire et à renforcer les capacités aux niveaux national et régional afin de garantir la mise en place de systèmes SPS nationaux efficaces et efficients pour l’industrie horticole ACP. Le programme FFM+ est conçu pour répondre spécifiquement aux impacts du COVID-19 par le biais d’actions spécifiques à court et moyen terme visant à atténuer l’impact de la pandémie sur le secteur agroalimentaire ACP.

Autres projets mis en œuvre par le COLEAD (à la date de lancement du présent marché)
Dans le cadre de la diversification de ses sources de financement, le COLEAD est amené à mettre en œuvre d’autres programmes nationaux ou multinationaux financés par différents bailleurs de fonds. Ainsi, en plus des programmes FFM SPS et FFM+, le COLEAD est également impliqué dans la mise en œuvre de plusieurs programmes/projets d’assistance technique en lien avec la mission de l’association :

  • « Renforcement du système de contrôle et de certification phytosanitaires en Guinée » (STDF/PG/498) financé par le Fonds pour l’application des normes et le développement du commerce (FANDC – STDF).
  • « NExT Kenya : Enhancing Kenyan Horticultural Export » (CRIS 414-898), financé par l’UE, vise à accroître la contribution du secteur horticole kenyan aux revenus des ménages et à améliorer la sécurité alimentaire, la sûreté des aliments et la nutrition en renforçant la résilience, l’intégration et la durabilité des chaînes de valeur horticoles du pays.
  • « AGRINFO – Vers un système alimentaire équitable, sain et respectueux de l’environnement : Examiner le respect des mesures réglementaires et non réglementaires de l’Union européenne » (FOOD 2021/427-777) financé par la CE pour un budget total de 7 millions d’euros. Le programme AGRINFO se concentre sur l’identification et le suivi des politiques de l’UE, des mesures réglementaires et non réglementaires, des normes et des tendances du marché qui ont un impact potentiel sur la compétitivité, l’accès au marché et la dynamique commerciale aux niveaux national, régional et international pour les opérateurs agricoles des pays partenaires et de l’UE.
  • « DEFIA : Appui à la transition agroécologique de la filière ananas à travers la mise en œuvre du Programme de Développement de l’Entreprenariat dans les Filières Agricoles » Ce programme financé par ENABEL vise à permettre aux opérateurs de la chaîne de valeur ananas du Bénin d’amorcer une transition progressive vers l’agroécologie, tout en répondant aux exigences des marchés locaux, régionaux et internationaux.

La liste des autres programmes/projets n’est pas exhaustive. En effet, le COLEAD est impliqué dans la mise en œuvre de plusieurs programmes/projets d’assistance technique nationaux et régionaux, en partenariat avec des donateurs œuvrant pour une production et un commerce agroalimentaires inclusifs et durables. Veuillez vous référer au site Internet du COLEAD pour en savoir plus ses interventions.

Pacte vert européen (« EU Green Deal »)
Le « Green Deal » vise à faire de l’Europe le premier continent climatiquement neutre d’ici 2050 et propose un plan d’action pour stimuler l’utilisation efficace des ressources, passer à une économie propre et circulaire, restaurer la biodiversité et réduire la pollution. Elle sera mise en œuvre par un large éventail de politiques et d’instruments et par des mesures législatives et non législatives.

La stratégie « de la ferme à la fourchette » promeut un système alimentaire équitable, sain et respectueux de l’environnement et reconnaît que l’alimentation et l’agriculture sont des moteurs importants du changement climatique et de la dégradation de l’environnement. La stratégie vise à réduire l’empreinte environnementale et climatique du système alimentaire de l’UE, à inverser la tendance à la perte de biodiversité, à garantir la sécurité alimentaire, à réduire la dépendance aux pesticides et à l’excès de fertilisation, et à développer l’agriculture biologique. Elle vise à mener une transition mondiale vers une durabilité compétitive de la ferme à la table.

Le soutien apporté aux agriculteurs de l’UE par la PAC contribuera à cette transition, notamment par les mesures suivantes :

  • Plafonnement et meilleur ciblage de l’aide au revenu sur les agriculteurs qui en ont besoin et sur la réalisation de l’ambition verte ;
  • Un flux de financement important pour les nouveaux « éco-régimes » qui encouragent les pratiques durables ;
  • Investissements, services de conseil et soutien aux pratiques visant à réduire l’utilisation des pesticides ;
  • Un environnement réglementaire favorable qui facilitera (entre autres) la mise sur le marché de pesticides biologiques ; mettra en œuvre des règles phytosanitaires strictes pour renforcer la vigilance sur les importations ; fournira le cadre juridique nécessaire pour soutenir le passage à l’agriculture biologique.

L’UE vise à favoriser une transition mondiale vers des systèmes agroalimentaires durables, conformément aux objectifs de développement durable (ODD). Elle y parviendra en incluant un chapitre sur la durabilité dans tous les accords commerciaux bilatéraux de l’UE. Cela s’accompagnera d’une coopération renforcée avec les pays tiers sur l’utilisation des pesticides, le bien-être des animaux et la résistance antimicrobienne. L’UE entend également jouer un rôle de premier plan dans l’élaboration de normes internationales en matière de durabilité et de méthodes de calcul de l’empreinte écologique. D’où la pression exercée sur les importateurs pour qu’ils se conforment également aux normes environnementales européennes pertinentes afin d’être autorisés sur le marché européen.

Problèmes à résoudre – justification du marché
La mise en conformité des productions agroalimentaires (avec une emphase particulière au niveau des filières végétales, dont les filières horticoles), d’une part par rapport aux exigences réglementaires (qu’elles soient locales ou européennes) et d’autre part par rapport aux exigences commerciales croissantes des marchés régionaux et internationaux, en termes de qualité sanitaire et phytosanitaire (SPS), et de durabilité (aspects environnementaux et sociaux, avec une emphase particulière relative aux changements apportés par la mise en pratique de dispositions réglementaires découlant du Pacte Vert européen), nécessite le plus souvent une réorganisation en profondeur des pratiques des opérateurs des pays partenaires.

Cette réorganisation implique notamment la formation de leur personnel (cadres, responsables techniques et ouvriers), ainsi que des producteurs externes les fournissant.

Les services de soutien (publics ou privés) doivent quant à eux renforcer leurs capacités, selon le cas, en matière de conseil, d’inspection et de formation, de façon à pouvoir offrir des services de qualité aux opérateurs agricoles (avec une emphase particulière sur les opérateurs des filières végétales, dont les filières horticoles).

Afin de répondre aux besoins des opérateurs et des services de soutien, en termes de renforcement de leurs capacités et de suivi de leurs activités (et résultats), le COLEAD doit également disposer d’outils spécifiques, pertinents et adaptés, sur les thèmes liés à la qualité sanitaire et phytosanitaire, aux systèmes de production durables (incluant la première transformation), et aux pratiques sociales responsables.

Ces outils participent, entre autres, à fournir une expertise de qualité aux opérateurs et aux services de soutien.

8. Description du marché

Type de marché
Ce marché concerne la fourniture de services d’appui à la mise en œuvre technique de l’ensemble des programmes du COLEAD, en cours ou à venir.

Tous les soumissionnaires retenus se verront proposer un contrat-cadre, qui spécifiera les noms des experts sélectionnés et le montant maximum des honoraires journaliers par expert. Dans certains cas, et à la suite de l’évaluation des CV proposés, les honoraires mentionnés dans le contrat peuvent différer des honoraires proposés dans l’offre financière du soumissionnaire.

L’objectif de cet appel d’offres est de créer un pool d’experts ayant l’expertise recherchée, telle que décrite dans « Type d’activités », et pouvant être mobilisés par l’équipe technique du COLEAD. Les services seront donc requis en fonction des besoins et par le biais de lettres de commande spécifiant les termes des prestations.
Il est important de noter que dans le cadre de cet appel d’offres, bien que la signature d’un contrat-cadre soit un prérequis pour travailler avec le COLEAD, cela ne garantit pas que tous les prestataires de services seront invités à effectuer des prestations.

Objectif global du marché
Les services fournis par les soumissionnaires sélectionnés contribueront au développement d’outils, de programmes et de supports de formation digitaux et pédagogiques sur les différents thèmes d’intervention. Ils contribueront également à la mise en œuvre d’appuis pédagogiques sur les méthodologies de formation. Ces différents services serviront au renforcement des capacités des différents publics ciblés par le COLEAD afin d’assurer une dissémination des bonnes pratiques tout au long des chaines de valeurs agricoles (avec une emphase particulière sur les chaines de valeur végétales, dont horticoles), et de pérenniser ainsi le transfert de compétences en présentiel et en digital.

Principes d’intervention
Dans la continuité des programmes précédents, la logique d’intervention des programmes du COLEAD repose sur l’expression des demandes émanant des entreprises ou groupements de producteurs des pays partenaires, mais aussi des structures intermédiaires de soutien – qu’elles soient publiques ou privées – qui interviennent de façon active dans le processus de mise en conformité et de développement des filières concernées (prestataires de services, organisations professionnelles, centres de formations, services d’inspection, etc.).

Il en adopte également les modalités et principes d’actions suivants qui ont contribué à leur succès:

  • Une appropriation locale ;
  • Pas de substitution des acteurs locaux ;
  • Investissement dans l’expertise et les ressources humaines locales ;
  • Mise en commun des problèmes / économies d’échelle / approche intra-interrégionale favorisée ;
  • Approche axée sur la demande ;
  • Une approche participative et un partage des coûts ;
  • La coopération sud-sud ;
  • Des partenariats techniques, scientifiques et financiers pour éviter les doubles emplois, optimiser les synergies et accroître l’impact ;
  • Un cadre transversal sur les jeunes et les femmes.

Le COLEAD fera de préférence appel à des prestataires de services dont les consultants sont basés dans les pays partenaires1, avec un accent particulier sur les pays ACP, auprès desquels les bénéficiaires des programmes demandent un appui, afin de garantir une prise en compte rapide et efficace des caractéristiques des opérateurs concernés et de leur environnement. Ce souci d’une implication croissante de l’expertise locale fait partie intégrante de la logique d’intervention du COLEAD.

Description des interventions
Les prestataires seront à même de fournir l’ensemble ou une partie des services dans les domaines de la qualité sanitaire et phytosanitaire, des systèmes de pratiques agricoles durables, des pratiques sociales responsables et notamment sur les thématiques suivantes :

  • Sécurité sanitaire des aliments (Hygiène, Analyse des risques, Traçabilité, Systèmes de management de la qualité sanitaire, Autocontrôle, etc.) ;
  • Santé des plantes (Evaluation des risques sanitaires et phytosanitaires, Surveillance, Inspection, Echantillonnage, Organisation et gestion d’un laboratoire, etc.) ;
  • Production agricole et transformation (Protection des Cultures, Techniques de diagnostic, Lutte Intégrée, Lutte biologique, Usage Sécurisé des pesticides et respect des LMRs, Organismes de quarantaine, Agriculture biologique, etc.) ;
  • Gestion de l’environnement (Sol, Eau, Déchets, Energie, Emission des gaz à effet de serre, Biodiversité, etc.);
  • Respect de la personne et développement professionnel (Droits de l’homme, Relations et conditions de travail, Commerce équitable, éthique, etc.) ;
  • Gestion et développement des organisations (Accès au marché, Gestion comptable et financière, Gestion des Ressources humaines, Négociation commerciale, Gestion des données, etc.) ;
  • Production et commerce durable (Responsabilité sociétale des organisations, Agriculture durable, Mode de production et de Lutte phytosanitaire alternatifs, etc.) ;
  • Méthodologies de formation (Formation professionnelle, Coaching, Evaluation, etc.);
  • Tout autre thème ou nouvelle problématique qui pourrait permettre la mise en conformité des productions agricoles (avec une emphase particulière sur les productions végétales, dont horticoles) des pays partenaires avec les réglementations et contraintes commerciales locales, régionales ou internationales.

Bénéficiaires / publics cibles
Les partenaires-bénéficiaires / publics cibles sont les acteurs des filières agricoles à savoir : directeurs et cadres techniques des entreprises, vulgarisateurs des structures d’encadrement des petits producteurs, agents des structures intermédiaires du secteur agricole, prestataires de services publics et privés et les agents des services publics avec un focus particulier sur les directions et agents des autorités compétentes en matière d’inspection, de contrôle et de certification par ex : les services nationaux d’inspection et Organisations Nationales de Protection des Végétaux (ONPV), etc.

Type d’activités
Les activités prévues seront menées en tenant compte du processus de transformation digitale au COLEAD et de celui des bénéficiaires/partenaires de ses programmes. Ainsi, les activités prévues pourront être menées soit en présentiel, soit totalement à distance en utilisant les outils digitaux à disposition, soit de manière hybride avec une partie en présentiel et une autre partie à distance.

Les actions à organiser sous cet appel d’offres comprendront les aspects suivants :
Développement de programmes de formation et d’outils – Toutes thématiques

Support pédagogique

  • Développer des méthodologies et programmes de formation visant à renforcer de façon durable les capacités des opérateurs des chaines de valeurs, à modifier en profondeur leurs comportements, à internaliser les compétences dans les organisations ;
  • Editer et mettre à jour des programmes de formation ;
  • Concevoir et développer des activités de formation spécifiques pour la plateforme e-learning du COLEAD (organisation pédagogique de trajectoires, modules d’évaluation, scénarisation, etc.) ;
  • Améliorer l’offre de formation en adéquation avec le référentiel de formation et le référentiel de compétences du COLEAD ;
  • Développer des outils de formation et d’animation adaptés aux publics cibles auxquels ils sont destinés tant dans le contenu que dans la forme (animation pédagogique, brochure, guide pédagogique, vidéo pédagogique, manuel technique, etc.).
  • Support digital

    • Créer, éditer, corriger et mettre à jour les cours en auto-apprentissage sur la plateforme de formation digitale du COLEAD sur base des manuels de formation ou d’autres ressources provenant d’experts techniques (par exemple, conception de contenu d’apprentissage interactif et scénarisation à l’aide d’Articulate 360) ;
    • Accompagner à la transposition de programmes de formation d’un format présentiel à un format à distance ;
    • Participer au développement de nouveaux programmes de formation à distance ;
    • Améliorer la plateforme e-learning du COLEAD en optimisant le paramétrage des différentes fonctionnalités de Moodle.

    Mise en œuvre de formation sur les aspects pédagogiques – Méthodologies de formation

    Support pédagogique

    • Mettre en œuvre des formations en tant qu’expert formateur (organisation et animation), sur les aspects pédagogiques – en complément des aspects techniques de celles-ci ;
    • Mettre en œuvre des renforcements de capacité de formateurs sous forme de formation ou de coaching.

    Support digital

    • Participer à l’animation d’une formation à distance afin d’apporter un soutien digital grâce à divers instrument digitaux (Miro, Zoom, H5P…) ;
    • Mettre en œuvre des renforcements de capacité de formateurs sur les outils numériques nécessaires pour l’animation d’une formation à distance.

    Moyens requis
    Les compétences techniques requises dépendront du type de mission à réaliser et seront définies au cas par cas. De manière générale, l’expert devra faire preuve :

    • d’une connaissance spécifique dans l’un ou plusieurs « Type d’activités » décrits.
    • d’une expérience professionnelle dans l’un ou plusieurs « Type d’activités » décrits.

    Une connaissance du secteur agricole et du contexte socio-culturel dans les pays partenaires, avec une emphase particulière sur les pays ACP, est un atout.

    L’association de la maitrise de plusieurs activités est également considérée comme un atout (exemple de pédagogie et digitalisation combinée : avoir de l’expertise en pédagogie de cours digitaux sur Moodle).

    Les prestataires devront maîtriser (tant au niveau oral qu’écrit) le français ou l’anglais.
    La connaissance d’autres langues parlées dans les pays partenaires est considérée comme un atout et doit être mise en évidence (par exemple, le néerlandais, le portugais, le Swahili, etc.).

    1Les pays partenaires sont définis comme des économies à faible revenu, à revenu moyen inférieur et à revenu moyen supérieur, classées selon la liste des bénéficiaires de l’APD du CAD.

    9. Budget

    La valeur maximale du présent avis de marché est de 600.000 €

    10. Calendrier provisoire

    Date de publication du présent Avis de Marché : 10/01/2023
    Date limite de réception des candidatures (manifestations d’intérêt) : 09/02/2023
    Date limite de publication de la liste restreinte : 20/02/2023
    Date prévue pour l’envoi des invitations à soumissionner : 22/02/2023
    Date limite de soumission des offres : 13/04/2023
    Date de notification aux soumissionnaires retenus : 22/05/2023
    Date prévue de commencement du marché : à compter de la date de signature par les 2 parties contractantes
    Le calendrier définitif sera inclus dans le dossier d’appel d’offres.

    11. Éligibilité

    La participation est ouverte, à égalité de conditions, à toutes les personnes physiques et morales [participant individuellement ou au sein d’un groupement (consortium) de soumissionnaires] ressortissantes des États ACP et EU et/ou listés dans l’annexe 1 du présent document. Un consortium peut être un groupement permanent doté d’un statut juridique ou un groupement informel créé aux fins d’un appel d’offres spécifique. Tous les membres d’un consortium (c’est-à-dire, le chef de file et tous les autres partenaires) sont conjointement et solidairement responsables devant le pouvoir adjudicateur.

    Une vérification sera effectuée afin de s’assurer qu’aucun des candidats soumissionnaires ne figurent sur l’une des Listes de Sanctions Financières (listes désignant les personnes, groupes ou entités soumises par les Nations-Unies, l’Union Européenne et la France à des sanctions financières).

    La participation d’une personne physique ou morale inéligible entraînera l’exclusion automatique de la candidature concernée. Si cette personne inéligible fait partie d’un consortium, la candidature de l’ensemble du consortium sera exclue.

    12. Interdiction pour les candidats présélectionnés de former des Groupements

    Toute offre émanant de soumissionnaires associés à des sociétés autres que celles mentionnées dans les formulaires des candidatures présélectionnées sera exclue de la procédure d’appel d’offres. Les candidats présélectionnés ne pourront ni s’associer ni conclure d’accord de sous-traitance mutuelle dans le cadre du marché en question. Aucune association ne sera plus permise après l’établissement de la liste restreinte.

    13. Critères de sélection des candidatures

    Les critères de sélection relevant de la capacité technique et professionnelle du soumissionnaire seront appliqués aux candidats. En cas de candidature présentée par un consortium, ces critères s’appliqueront à l’ensemble de celui-ci.

    Ces critères permettent de s’assurer que le candidat (ou le consortium dans son ensemble) possède les compétences et l’expérience suffisantes pour lui permettre d’exécuter le marché pour lequel il manifeste son intérêt.

    Le bon respect des consignes relatives à l’envoi du dossier de candidature sera également pris en compte dans l’évaluation.

    14. Dossier de candidature

    Le soumissionnaire manifeste son intérêt à participer à l’appel d’offres en renvoyant un dossier de candidature. Le nom de la structure renseigné dans le dossier de candidature sera celui repris dans la liste restreinte en cas de pré-sélection du candidat. Aucune modification ultérieure (nom, mise en consortium ou autre) ne sera autorisée.

    Le formulaire est disponible en français et en anglais, et devra être complété dans une de ces langues.

    Celui-ci reprend les données suivantes :

    1. Les informations générales sur le soumissionnaire
    2. Le dossier de candidature
      • 1 description succincte d’une ou plusieurs missions récentes (au cours des 3 années qui précèdent) en lien avec les moyens requis pour illustrer votre compétence dans un ou plusieurs domaines d’expertise décrits dans les termes de références (4000 caractères maximum, espaces compris);
      • le nom de 3 experts maximum répondant techniquement aux exigences d’expertise ainsi qu’une brève description de leurs compétences et expériences respectives ;
      • au moins une référence professionnelle avec une adresse électronique.

    Le dossier de candidature doit parvenir au COLEAD au plus tard le jeudi 09 février 2023.

    15. Communication avec le COLEAD

    Si vous avez des questions par rapport à cet avis de marché ou à votre dossier de candidature, veuillez envoyer un email à l’adresse suivante : expert@colead.link.
    Veillez à noter en titre d’e-mail, la référence de l’avis marché COLEAD/AO/231258 lors de vos communications avec le COLEAD.

    Fermer
    100% sécurisé pour votre site
    Right Menu Icon